Léon DIERX

Salvator Rosa

Qu’avais-tu dans l’esprit, maître à la brosse ardente,Pour que sous ton pinceau la nature en fureurSemble jeter au ciel

Lire la suite

Révolte

Car les bois ont aussi leurs jours d’ennui hautain ;Et, las de tordre au vent leurs grands bras séculaires

Lire la suite

Prologue

J’ai détourné mes yeux de l’homme et de la vie,Et mon âme a rôdé sous l’herbe des tombeaux.J’ai détrompé

Lire la suite

Obsession

Beaux yeux, charmeurs savants, flambeaux de notre vie,Parfum, grâce, front pur, bouche toujours ravie,Ô vous, tout ce qu’on aime

Lire la suite

L’orgueil

Monts superbes, dressez vos pics inaccessiblesSur le cirque brumeux où plongent vos flancs verts !Métaux, dans le regret des

Lire la suite

L’oeil

Sous l’épais treillis des feuilles tremblantes,Au plus noir du bois la lune descend ;Et des troncs moussus aux cimes

Lire la suite

Les rythmes

Rythme des robes fascinantes,Qui vont traînantes,Balayant les parfums au vent,Ou qu’au-dessus des jupes blanchesUn pas savantBalance et gonfle autour

Lire la suite

Les nuages

Couché sur le dos, dans le vert gazon,Je me baigne d’ombre et de quiétude.Mes yeux ont enfin perdu l’habitudeDu

Lire la suite

Les cygnes

Sous des massifs touffus, au fond désert du parc,La colonnade antique arrondissant son arc,Dans une eau sombre encore à

Lire la suite

Le remous

Tout se tait maintenant dans la ville. Les ruesNe retentissent plus sous les lourds tombereaux.Le gain du jour compté,

Lire la suite

Le mancenillier

La jeunesse est un arbre aux larges frondaisons,Mancenillier vivace aux fruits inaccessibles ;Notre âme et notre coeur sont les

Lire la suite

Lazare

… Et Lazare à la voix de Jésus s’éveillaLivide, il se dressa d’un bond dans les ténèbres ;Il sortit,

Lire la suite

La prison

Comme les hauts piliers des vieilles cathédrales,Ô rêves de mon coeur, vous montez ! Et je voisL’ancien encens encore

Lire la suite

En chemin

Les dieux sont muets, et la vie est triste.Pour nous mordre au coeur, les crocs hérissés,Un noir lévrier nous

Lire la suite

Chanson

Le ciel est loin ; les dieux sont sourds.Mais nos âmes sont immortelles !La terre s’ouvre ; où s’en

Lire la suite

Au jardin

Le soir fait palpiter plus mollement les plantesAutour d’un groupe assis de femmes indolentesDont les robes, qu’on prend pour

Lire la suite