Pierre QUILLARD

Ruines

À Maurice Nicolle. L’illustre ville meurt à l’ombre de ses murs ;L’herbe victorieuse a reconquis la plaine ;Les chapiteaux

Lire la suite

Pour une absente

Je veux m’enfermer seul avec mon souvenir,Immobile, oublieux des rafales d’automneQui font les frondaisons se rouiller et jaunirEt de

Lire la suite