Max ELSKAMP

L’oiseau

Mais lors voici qu’un oiseau chante,Dans une pauvre cage en bois,Mais lors voici qu’un oiseau chanteSur une ville et

Lire la suite

Le navire

La troisième, elle, est d’un navireAvec tous ses drapeaux au ciel,La troisième, elle, est d’un navireAinsi qu’ils vont sous

Lire la suite

Le matin

Et la première est d’un matinDit tout en bleu, dit tout en blanc,Et la première est d’un matinIci pour

Lire la suite

La vie

Et lors la sixième est aveugleComme un pinson tout à chanter,Et la sixième, elle, est aveugleCar voici qu’on est

Lire la suite

La nuit

Et maintenant c’est la dernièreEt la voici et toute en noir,Et maintenant c’est la dernièreAinsi qu’il fallait la prévoir,

Lire la suite

La femme

Mais maintenant vient une femme,Et lors voici qu’on va aimer,Mais maintenant vient une femmeEt lors voici qu’on va pleurer,

Lire la suite

De Visitation

Or, au dimanche froid, maritime et d’hiver,Aux lèvres amer,D’une ville très port-de-mer,Dans un dimanche froid, maritime et d’hiver ;

Lire la suite

A mon père

Mon Père Louis, Jean, François,Avec vos prénoms de navires,Mon Père mien, mon Père à moi,Et dont les yeux couleur

Lire la suite

A ma soeur Marie

Ma Soeur Marie, Ma Soeur Marie,Et qui m’avez aussi quitté, Comme souriait à la vieUn dimanche d’après-dîné, Alors qu’avril,

Lire la suite

A ma mère

Ô Claire, Suzanne, Adolphine,Ma Mère, qui m’étiez divine, Comme les Maries, et qu’enfant,J’adorais dès le matin blanc Qui se

Lire la suite