Marceline DESBORDES-VALMORE

Les roses

L’air était pur, la nuit régnait sans voiles ;Elle riait du dépit de l’amour :Il aime l’ombre, et le

Lire la suite

Les éclairs

Orages de l’amour, nobles et hauts orages,Pleins de nids gémissants blessés sous les ombrages,Pleins de fleurs, pleins d’oiseaux perdus,

Lire la suite

Le ver luisant

Juin parfumait la nuit, et la nuit transparenteN’était qu’un voile frais étendu sur les fleurs :L’insecte lumineux, comme une

Lire la suite

Le souvenir

Ô délire d’une heure auprès de lui passée,Reste dans ma pensée !Par toi tout le bonheur que m’offre l’avenirEst

Lire la suite

Le soir

Seule avec toi dans ce bocage sombre ?Qu’y ferions-nous ? à peine on peut s’y voir.Nous sommes bien !

Lire la suite

Le secret

Dans la foule, Olivier, ne viens plus me surprendre ;Sois là, mais sans parler, tâche de me l’apprendre :Ta

Lire la suite

Le portrait

Riant portrait, tourment de mon désir,Muet amour, si loin de ton modèle !Ombre imparfaite du plaisir,Tu seras pourtant plus

Lire la suite

Le pardon

Je me meurs, je succombe au destin qui m’accable.De ce dernier moment veux-tu charmer l’horreur ?Viens encore une fois

Lire la suite

Le Luxembourg

À Béranger. Jardin si beau devenu sombre,Tes fleurs attristent ma raison,Qui, semblable au ramier dans l’ombre,S’abat au toit de

Lire la suite

Le grillon

Triste à ma cellule,Quand la nuit s’abat,Je n’ai de penduleQue mon coeur qui bat ;Si l’ombre changeanteNoircit mon séjour,Quelque

Lire la suite

L’Amour

Vous demandez si l’amour rend heureuse ;Il le promet, croyez-le, fût-ce un jour.Ah ! pour un jour d’existence amoureuse,Qui

Lire la suite

La sincère

Veux-tu l’acheter ?Mon coeur est à vendre.Veux-tu l’acheter,Sans nous disputer ? Dieu l’a fait d’aimant ;Tu le feras tendre

Lire la suite

La ronce

Pour me plaindre ou m’aimer je ne cherche personne ;J’ai planté l’arbre amer dont la sève empoisonne.Je savais, je

Lire la suite

La fidèle

Si j’étais la plus belleComme la plus fidèle,Je le serais pour toi !Si j’étais souveraine,Le roi de cette reine,Tu

Lire la suite

Inès

Je ne dis rien de toi, toi, la plus enfermée,Toi, la plus douloureuse, et non la moins aimée !Toi,

Lire la suite

Hiver

Non, ce n’est pas l’été, dans le jardin qui brille,Où tu t’aimes de vivre, où tu ris, coeur d’enfant

Lire la suite

Fleur d’enfance

L’haleine d’une fleur sauvage,En passant tout près de mon coeur,Vient de m’emporter au rivage,Où naguère aussi j’étais fleur :Comme

Lire la suite

Dors !

L’orage de tes jours a passé sur ma vie ;J’ai plié sous ton sort, j’ai pleuré de tes pleurs

Lire la suite

Dernière entrevue

Attends, nous allons dire adieu :Ce mot seul désarmera Dieu. Les voilà ces feuilles brûlantesQu’échangèrent nos mains tremblantes, Où

Lire la suite

Croyance

Souvent il m’apparut sous la forme d’un angeDont les ailes s’ouvraient,Remontant de la terre au ciel où rien ne

Lire la suite

Crois-moi

Si ta vie obscure et charméeCoule à l’ombre de quelques fleurs,Ame orageuse mais calméeDans ce rêve pur et sans

Lire la suite

Cigale

“De l’ardente cigaleJ’eus le destin,Sa récolte frugaleFut mon festin.Mouillant mon seigle à peineD’un peu de lait,J’ai glané graine à

Lire la suite

Avant toi

Comme le rossignol qui meurt de mélodieSouffle sur son enfant sa tendre maladie,Morte d’aimer, ma mère, à son regard

Lire la suite

Aux trois aimés

De vous gronder je n’ai plus le courage,Enfants ! ma voix s’enferme trop souvent.Vous grandissez, impatients d’orage ;Votre aile

Lire la suite

Ame et jeunesse

Puisque de l’enfance envoléeLe rêve blanc,Comme l’oiseau dans la vallée,Fuit d’un élan ; Puisque mon auteur adorableMe fait errerSur

Lire la suite

Allez en paix

Allez en paix, mon cher tourment,Vous m’avez assez alarmée,Assez émue, assez charmée…Allez au loin, mon cher tourment,Hélas ! mon

Lire la suite

A l’amour

Reprends de ce bouquet les trompeuses couleurs,Ces lettres qui font mon supplice,Ce portrait qui fut ton complice ;Il te

Lire la suite