Albert FERLAND

Rève

Les cheveux flottants et la gorge nue,Au sein d’un val où j’étais seul,Une femme est venue. Calme, en traversant

Lire la suite

Les bois

Vous souvient-il qu’un jour auprès des flots tranquilles,Sous le dais de ces bois moussus et parfumés,Ainsi que les pastours

Lire la suite

Holocauste

Puisque vous ne sauriez vous lasser, ô mes yeux,D’admirer la splendeur de sa beauté charnelle,Subissez à jamais son charme

Lire la suite